Imprimer

Octobre

Écrit par Super Utilisateur. Publié dans Programme Annuel

Octobre 2019
DateIntituléAnimateurNiveau
 Du Dimanche 29 sept.au Mardi 1er oct.    Causse Méjean    Guy    2+
 Dimanche 6    La quinçoise
    Francis F.     2 ou 3
 Dimanche 6 
  Rando Santé (à confirmer)         
 
       
 Dimanche 13    Rando locale
    Pauline et françois     2
 Dimanche 20    Belcastel    Francis F.     2+ ou 3
 Dimanche 27
   Villeneuve/Tarn
    Henri      2
 
             
 
  
    
  • Selon Alain Souchon dans Télérama
    J’écris mes chansons en marchant. Dès que je m’arrête et que je me colle à un bureau, je m’endors…Quand on marche, le cerveau fonctionne mieux. Mon frère était guide de montagne et m’emmenait souvent avec lui. J’aime ce côté inutile et romantique de la marche, la joie que ça procure quand on rentre crevé, c’est idiot, ça ne sert à rien et on est très heureux. Comme Rimbaud, Jacques Lanzman, ou Stevenson avec son âne. Se retrouver face à face avec la nature. Je ne sais plus quel chef sioux disait qu’il ne faut pas trop s’éloigner de la nature, sinon le cœur s’endurcit.
  • Il est financé par le Conseil Général et confié au CDRP 81. Celui-ci répartit les sentiers retenus entre les clubs candidats. Ceux-ci ne sont acceptés que si au moins un de leurs adhérents a suivi les stages spécialisés. Chaque club effectue donc le balisage en se conformant aux normes obligatoires.
    Après vérification, le club perçoit une indemnité par kilomètre balisé.
    Le balisage est un travail sérieux et contraignant mais il constitue une précieuse source de financement pour le club.
  • Dédaignés par les débutants, ils sont adoptés dès que les articulations se font douloureuses. A la descente, en s’appuyant sur les bâtons, on atténue les chocs sur les genoux et les hanches. Et on prévient les glissades et les chutes.
  • Elles doivent envelopper le pied et le protéger. La chaussure doit laisser jouer la cheville qui ne doit pas être bloquée. Elle doit seulement empêcher une torsion excessive. Sur un sol irrégulier, l’effort d’équilibre doit être réparti entre la cheville et le genou. Si la cheville reste rigide, c’est le genou qui fait tout le travail. Et les pathologies du genou sont bien plus  difficiles à soigner que les entorses.